Vacances en famille en Grèce : que voir au-delà de la mer ?

Vacances en famille en Grèce ? La Grèce n’est pas seulement la mer, le soleil, les plages et les stations balnéaires, mais elle est avant tout le “berceau de la civilisation occidentale”. Cette terre fabuleuse est la destination idéale pour les amoureux de l’histoire, de l’art et pour ceux qui veulent visiter le patrimoine de la période hellénique. À Athènes, l’une des capitales européennes les plus fascinantes, vous pouvez admirer les célèbres monuments et œuvres datant du 5e siècle avant J.-C., dont l’Acropole, où vous pouvez visiter le Parthénon. Pour les amateurs d’archéologie et d’art, la Grèce et les îles grecques, baignées par l’eau divine de la mer Égée, sont un témoignage de la culture classique et des ruines des villes anciennes et des sites archéologiques. Découvrez dans ce guide ce qu’il faut voir en Grèce avec votre famille, ainsi que les plages de sable noir de Santorin et les eaux chaudes de la mer Égée. Comment atteindre cette fabuleuse destination touristique de la Méditerranée orientale ? Pourquoi ne pas réserver des ferries pour la Grèce ? Vous vous sentez prêt à commencer à planifier vos prochaines vacances en famille ? Stylo et papier pour marquer tous les meilleurs sites archéologiques à visiter en Grèce.

Voyage à la découverte de la civilisation grecque ancienne : que visiter ?

“Berceau de la civilisation occidentale”, terre de célèbres poètes, philosophes et artistes, la Grèce est un véritable paradis, une constellation d’îles et de cités antiques qui racontent l’histoire et l’art de la civilisation grecque ancienne. La culture, la nourriture, la mer, les paysages et, surtout, l’art et les sites archéologiques des Grecs anciens attirent constamment des visiteurs du monde entier. Il existe de nombreux sites historiques à visiter, mais si vous prévoyez un voyage en famille, voici les meilleurs endroits historiques et artistiques à ne pas manquer.

Visiter Athènes

La capitale de la Grèce, Athènes, est un site historique important. Ici, vous pouvez visiter : l’Acropole d’Athènes est une ancienne citadelle située sur un haut éperon rocheux au-dessus de la ville et contient les vestiges de plusieurs bâtiments anciens d’une grande importance architecturale et historique, dont le plus célèbre est le Parthénon. Le Parthénon est l’une des structures les plus importantes au monde. Construit en 440 avant J.-C., les caractéristiques architecturales et les dimensions de cet ancien temple sont à ne pas manquer. L’Agora était le marché en plein air d’Athènes et reste, à ce jour, l’un des sites les plus visités de Grèce. En plus d’être un lieu où les gens se réunissaient pour acheter et vendre des biens, c’était aussi le lieu où les citoyens se rencontraient pour discuter de sujets importants : affaires, politique, philosophie, religion, etc. La place Syntagma (également connue sous le nom de “Constitution Square”) est le centre de la ville d’Athènes et toutes les rues urbaines y mènent. Pláka est le vieux quartier historique d’Athènes, situé sur les pentes de l’Acropole, avec ses rues labyrinthiques et son architecture néoclassique. Le Cap Sounion est connu comme le site des ruines de l’ancien temple grec de Poséidon, le “dieu de la mer”, dans la mythologie classique. Les restes sont perchés sur une colline, entourés sur trois côtés par la mer.

Visitez Olimpia

Ce nom me semble familier car les Jeux olympiques ont commencé ici même. Les sites archéologiques sont l’emblème de l’histoire de la Grèce antique : Ilia est la demeure du Mont et Kronion est le lieu le plus sacré de toute l’Olympe. Les Jeux Olympiques sont une partie importante de l’histoire du monde grec. Au Xe siècle avant J.-C., Olympie est devenue le premier lieu de culte de Zeus. L’Altis (le sanctuaire des dieux) possède l’une des plus grandes concentrations de chefs-d’œuvre du monde grec ancien. En plus des temples, il y a les ruines de tous les stades construits pour les Jeux Olympiques qui se sont tenus à Olympie tous les quatre ans depuis 776 avant JC. Le temple de Zeus était le plus grand et le plus important bâtiment d’Olympie et était l’un des plus grands temples doriques de Grèce. La statue de Zeus, à l’intérieur du temple, était celle de Phidias (qui avait travaillé sur le Parthénon et la statue d’Athéna) et était une représentation en or massif et ivoire de Zeus assis sur un trône. Elle était considérée comme l’une des sept merveilles du monde antique.

Visitez Météora

Visiter Météora, c’est comme être sur une autre planète : il y avait à l’origine 24 monastères, mais seuls six ont passé l’épreuve du temps. Les six monastères sont construits sur des colonnes de grès naturel à la limite nord-ouest de la plaine de Thessalie. Les Météores sont un immense site historique et font partie du patrimoine mondial de l’UNESCO.

Visite de Corinthe, la ville ancienne

Corinthe est une ville côtière très riche qui contrôlait le commerce maritime dans la région de Mare Nostrum. Vous pouvez y visiter les temples d’Apollon, d’Aphrodite et d’Octavie. Le temple d’Apollon, en particulier, est considéré comme le premier exemple d’architecture dorique. Les vestiges d’autres temples, de villas, du théâtre, des bains publics, des ateliers de poterie, d’un grand arc de triomphe et d’autres bâtiments constituent ce site archéologique, qui a fait l’objet de fouilles approfondies depuis 1896. Le temple d’Aphrodite est presque entièrement tombé en ruine, tandis que le temple d’Octavie, dédié à la sœur de l’empereur Auguste, a survécu après des siècles de tremblements de terre. Le Musée archéologique de Corinthe contient un certain nombre de pièces d’intérêt religieux, dont les inscriptions de Gallium et d’Éraste, toutes deux citées dans des textes religieux.

Visitez la grotte de l’Apocalypse

Cette grotte sacrée de Patmos est un site sacré ; fondement de la tradition chrétienne, la roche est “déchirée” par trois petites fissures qui symbolisent la Sainte Trinité, et la voix de Dieu a dicté à Saint Jean le texte de l’Apocalypse. L’entrée de la grotte est décorée d’une mosaïque et à l’intérieur il y a de nombreux écrits qui racontent des visions de Saint Jean.

Delphes

Delphes est célèbre, car c’est là que l’on venait consulter les fameux oracles délivrés par la pythie. Ces derniers, qu’ils aient été correctement interprétés ou non, ont fortement influé sur la destinée du pays. À l’époque Delphes était considéré comme le centre du monde. Vous pouvez aujourd’hui visiter le site archéologique et le musée se trouvant à côté. Partez à la découverte du temple d’Apollon, du théâtre, du stade et surtout admirez la vue sur les montagnes et les alentours. 

La caldeira 

Une journée à ne pas manquer ! L’excursion est vendue dans toutes les agences de l’île : des minibus viennent vous chercher sur votre lieu de séjour et vous conduisent au port. Et c’est parti pour le volcan, sur un bateau traditionnel ! Une 1ère escale permet de monter sur les cratères éteints et d’aller voir des fumerolles de soufre toujours actives. Ensuite, on fait une escale pour se baigner dans des sources chaudes (attention pour les plus jeunes : il faut savoir descendre du bateau par une échelle et nager plus de 100m pour rejoindre la source chaude). Enfin, on se dirige vers l’île de Thirassia (l’autre morceau du cratère) où l’on peut encore profiter des vues spectaculaires sur le volcan et les villages blancs de Santorin.

Le village de Oia

Ce n’est pas un hasard s’il figure sur bon nombre de cartes postales représentant les Cyclades ! Malgré la transformation de toutes les maisons en hôtels ou chambre d’hôtes, il a gardé beaucoup de charme. On s’y promène avec plaisir, croisant au détour d’une rue un pope ou des vieilles dames en train de converser. Et au moment du coucher de soleil, on croise tous les touristes de l’île venus pour une soirée romantique. On peut prolonger le plaisir en faisant la randonnée Oia – Fira, une balade de 10 km (prévoir de l’eau car il y a quelques côtes.

Paros

La randonnée sur le sentier byzantin, à partir du village de Lefkes. C’est une bonne synthèse de Paros : en partant du centre de l’île, en altitude, on a une vue panoramique jusqu’aux îles voisines (Naxos en particulier). On se balade au milieu des oliviers, on croise des paysans, loin des foules qui envahissent les plages. À noter qu’au mois d’août, Paros est plus envahi par les grecs continentaux fuyant la chaleur que par les étrangers. La plage de Molos, où l’on se fait des masques visage et corps avec l’argile de la falaise. Un must pour les mamans qui amuse aussi beaucoup les enfants. Le village de Naoussa : c’est Mykonos, en plus petit et plus authentique. Moins de touristes, beaucoup de pêcheurs : un vrai coup de coeur. À Antiparos : La grotte abyssale d’Antiparos, qui dénombre des centaines de stalactites, certains plus hauts que deux éléphants superposés (commentaire d’un des enfants !). Un bus vous y emmène directement depuis le port d’Antiparos. Compter 15 minutes de trajet.

Le site de Delos

S’il n’y a qu’un seul site archéologique à visiter lors d’un séjour dans les Cyclades en famille, c’est celui-là ! L’île, qui aurait vu la naissance d’Apollon, n’est plus qu’un musée : aucune habitation ne vient perturber le calme du site et malgré le nombre important de bateaux de touristes, le site est tellement grand que l’on n’a pas l’impression de foule. Il est assez bien conservé, et ne demande pas un effort d’imagination spectaculaire aux enfants pour imaginer les temples, le théâtre, des habitations avec des mosaïques et bien sûr la célèbre allée des Lions.

Bon à savoir pour découvrir les Cyclades en famille

Une autre belle façon de découvrir les îles des Cyclades en famille, c’est de faire une croisière en voilier, d’île en île, pour découvrir des criques et des plages presque désertes, nager dans les eaux bleues de la mer Egée… et se réveiller dans des petits ports plus charmants les uns que les autres ! L’agence Archipel Club , basée à Paros, propose des formules spéciales famille (avec ou sans skiper). L’agence est tenue par un sympathique couple franco-grec, disponible et efficace, et qui a une grande expérience des croisières en famille (ayant eux-même beaucoup pratiqué avec leurs trois jeunes enfants !) Ils vous aideront à préparer un voyage sur mesure, suivant vos envies, votre budget et le temps dont vous disposez. Sur les îles, vous avez quasiment tout fait en bus local : les distances sont relativement courtes et les villages sont bien desservis. On peut aussi louer une voiture, plutôt à Athènes car sur les îles les tarifs sont peu compétitifs et plus chers. Il est très simple de mettre la voiture sur le ferry, avec l’avantage de pouvoir laisser toutes ses affaires dans le coffre. Pour aller d’une île à l’autre, il y a le choix entre les ferrys classiques et les ferrys à grande vitesse (à recommander si l’on craint le mal de mer, mais pas très agréable, car il n’y a pas de pont extérieur : un peu dommage de ne pas profiter de la traversée… ) Attention, pour un voyage en été, il vaut mieux réserver en ligne longtemps à l’avance. Le vent peut souffler fort (et quasiment sans relâche !) dans les Cyclades en été. Emporter un petit coupe vent pour le soir ou un sweat à capuche, un foulard pour se protéger les oreilles.

Saison idéale

La saison idéale pour découvrir les Cyclades en famille se situe entre fin avril et fin septembre. Les îles sont très belles à Pâques, plus fleuries et avec bien moins de monde. Mais l’eau est encore un peu fraîche pour se baigner, ce qui est un peu frustrant. L’idéal est de disposer de deux semaines.

Visiter la Grèce : comment s’y rendre ?

Pour se rendre en Grèce, chaque touriste peut opter pour une réservation de vol grâce à la plateforme Skyscanner, qui permet de comparer les tarifs, de rechercher des vols à bas prix et les meilleures offres. Une autre façon intéressante d’atteindre cette merveilleuse patrie est de réserver des ferries pour la Grèce : il existe plusieurs routes maritimes intéressantes qui partent d’Italie et permettent de rejoindre les meilleurs endroits de Grèce.

Que voir à Riga, Lettonie, en 3 jours ?
Que faire à Amsterdam ?